King’s Stand Stakes — Wikipédia


Course de chevaux plats en Grande-Bretagne

King’s Stand Stakes 2021

Orange et violet (en quartiers), manches et casquette vert émeraude

Triangle rouge, noir, chevrons noirs sur les manches, casquette noire

Enfant extravagant d’Arecibo Oxted

Le King’s Stand Stakes est une course de chevaux de plat Groupe 1 en Grande-Bretagne ouverte aux chevaux âgés de trois ans ou plus. Il se déroule à Ascot sur une distance de 5 stades (1 006 mètres) et doit avoir lieu chaque année en juin.

Histoire[edit]

L’événement a été créé à la suite du mauvais temps à Royal Ascot en 1860. De fortes pluies ont rendu impossible le parcours du Royal Stand Plate sur sa distance habituelle de 2 miles, il a donc été raccourci à 5 stades sur la seule partie du parcours de course. . La version modifiée s’appelait Queen’s Stand Plate, et elle est ensuite devenue le sprint le plus important de la réunion royale. Pendant une période, il était ouvert aux chevaux âgés de deux ans ou plus. Il a été rebaptisé King’s Stand Stakes à la suite de la mort de la reine Victoria et de l’avènement du roi Édouard VII en 1901.[1]

Le système actuel de classement des courses a été introduit en 1971 et le King’s Stand Stakes a reçu le statut de Groupe 1 en 1973. Il a été rétrogradé au niveau de Groupe 2 en 1988.

Les King’s Stand Stakes sont devenus une partie d’une nouvelle série de courses internationales, le Global Sprint Challenge, en 2005. Il a par conséquent présenté un certain nombre de concurrents de haute qualité d’outre-mer, et il a retrouvé le statut de Groupe 1 en 2008. C’est maintenant la quatrième étape de la série, précédée du KrisFlyer International Sprint et suivie des Golden Jubilee Stakes.

La course a actuellement lieu le jour de l’ouverture de la réunion de Royal Ascot.

Enregistrements[edit]

Cheval le plus titré (2 victoires) :

Woolsthorpe – 1895, 1897 Kilcock – 1898, 1899 Sundridge – 1903, 1904 Foresight – 1908, 1909 Hornet’s Beauty – 1911, 1913 Diadem – 1919, 1920 Golden Boss – 1923, 1924 Gold Bridge – 1933, 1934 Elbio – 1991, 1993 Equiano – 2008, 2010 Énergie unique – 2013, 2014 Blue Point – 2018, 2019

Jockey leader (7 victoires) :

Lester Piggott – Right Boy (1957), Majority Rule (1963), Swing Easy (1971), Abergwaun (1973), Godswalk (1977), Solinus (1978), Never So Bold (1985)

Entraîneur leader (5 victoires) :

Vincent O’Brien – Cassarate (1962), Abergwaun (1973), Godswalk (1977), Solinus (1978), Bluebird (1987)

Premier propriétaire (4 victoires) :

Jack Joel – Sundridge (1903, 1904), Nice Prospect (1927), Tag End (1929)

Gagnants depuis 1970[edit]

^ La course 2005 a eu lieu à York

Gagnants précédents[edit]

Voir également[edit]

Les références[edit]

Paris-Turf : Racing Post : 1988, 1989, 1990, 1991, 1992, 1993, 1994, 1995, 1996, 1997 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007 2008, 2009, 2010 , 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 2018, 2019, 2020, 2021 galopp-sieger.de – King’s Stand Stakes. ifhaonline.org – Fédération internationale des autorités hippiques – King’s Stand Stakes (2019). pedigreequery.com – King’s Stand Stakes – Ascot. Abelson, Edouard ; John Tyrrel (1993). Le Breedon Book of Horse Racing Records. Livres de race. 100-102. ISBN 1-873626-15-0.

Gagner au turf
Logo
Lorsqu’activé, enregistrer les permaliens dans paramètres - permaliens